logo-F3E-bandeau-site                                                      logo-nos-sujets-V2




découvrir le f3e

L’équipe du F3E s’étoffe !

Karin Anger, responsable des ressources humaines, administratives et financières,  et Vanessa Gautier, chargée de mission « accompagnement et apprentissage » ont récemment rejoint l’équipe du F3E. Découvrez leurs portraits et leurs missions à travers ces entrevues. 



Karin Anger, responsable des ressources financières, administratives et humaines
(en remplacement de Houda Hachouche, actuellement en congé maternité)

karin-anger-f3e

Quel est votre parcours ? 

Mon parcours professionnel a démarré par une expérience en cabinet d’expert comptable. J’ai débuté en tant que comptable, puis je suis devenue directrice financière. Ayant exercé dans le secteur privé un bon nombre d’années, j’ai ressenti le besoin de faire, comme je l’appelle, « une pause humanitaire ». J’ai donc intégré une ONG et me suis retrouvée en mission humanitaire ponctuelle durant laquelle j’ai exercé en tant que coordinatrice financière et des ressources humaines.  De retour en France, je repris le chemin du secteur privé puis les circonstances m’ont de nouveau conduite vers le secteur de la solidarité et de l’humanitaire.

Ces expériences dans deux univers différents m’ont réellement enrichie et m’ont apporté un regard plus vif sur mon environnement professionnelle.

Quelles seront vos missions ?

Parallèlement aux aspects financiers et administratifs de mon poste, je serai amenée à assurer la gestion quotidienne des ressources humaines. Il est en effet important que chaque salarié-e se sente bien au sein de son poste et qu’il ou elle puisse y développer et renforcer ses compétences. En ce sens, je veillerai aussi aux besoins en formation de l’équipe technique du F3E.

Quelles sont vos  premières impressions ?

J’arrive au sein du F3E au moment où le réseau est dans les débuts de son nouveau programme triennal. Ce programme s’est construit en partie grâce à une évaluation qui a fait le bilan et tiré les enseignements du triennal précédent. Je trouve cette démarche de prise de recul sur sa propre action vraiment intéressante ! Ce que le F3E promeut au sein de son réseau et auprès du secteur, il l’applique concrètement à son organisation.


  

vanessa-gautier-2Vanessa Gautier, chargée de mission « accompagnement et apprentissage » 

Quel est votre parcours ? 

Je suis dans le secteur de la solidarité internationale depuis plus de 10 ans. J’y ai travaillé à la gestion de divers projets internationaux qui portaient par exemple sur la défense des droits humains au travail ou encore sur la lutte contre les violences faites aux femmes. J’ai également animé de nombreux partenariats et dynamiques collectives, et ai coordonné l’organisation d’événements internationaux… Ces expériences m’ont permis de toucher à une variété de thématiques, au sein de diverses cultures organisationnelles et avec une multitude d’acteurs et d’actrices, en France, comme à l’étranger. Elles m’ont apporté une ouverture sur les différentes modalités d’action à l’international, mais également une certaine prise de recul, que je souhaite réinjecter notamment dans l’accompagnement des structures membres du F3E, dont les profils sont riches et variés.

En quoi consistent vos missions ?

En plus de l’accompagnement des membres dans leurs démarches d’études, l’une de mes missions consistera à suivre les dynamiques collectives de recherche-action au sein de notre réseau, notamment à travers le programme d’expérimentation PRISME, lié aux approches orientées changement. J’envisage d’animer ces dynamiques en m’inspirant de techniques participatives inclusives que j’ai déjà pratiquées.

Ayant eu une expérience significative en matière d’intégration du genre au sein d’une organisation, je serai aussi impliquée dans le programme développé actuellement par le F3E et Coordination Sud sur cette thématique.

Quelles sont vos premières impressions ?

Actuellement, je m’approprie les divers outils du F3E. Je me rends compte à quel point ce réseau est un vivier d’innovation et regorge de ressources utiles pour ses membres et le secteur. La volonté de se distancier de son action pour atteindre une meilleure qualité est très visible : c’est un atout pour notre réseau !

Je suis également ravie d’avoir rejoint l’équipe technique du F3E qui, au-delà de son professionnalisme, dispose d’une réelle capacité à questionner ses propres pratiques de manière bienveillante et constructive.

Pour finir cet entretien, je souhaiterais passer un message aux membres du F3E : je suis impatiente de vous rencontrer pour vous accompagner et vous appuyer dans la valorisation de vos pratiques !