logo-F3E-bandeau-site                                                      logo-nos-sujets-V2




Etudes du F3E

Appui à l’élaboration participative de la stratégie de partenariat et d’accompagnement du Secours Catholique – Caritas France à Madagascar

Découvrez les résultats d’une démarche innovante du Secours Catholique-Caritas France pour l’élaboration participative de sa stratégie de partenariat et d’accompagnement à Madagascar, appuyée par le F3E.

 

Des partenariats anciens et des évolutions du contexte à Madagascar

Le Secours Catholique-Caritas France (SCCF) est engagé à Madagascar depuis plus de cinquante ans, dans le cadre de partenariats anciens avec le réseau Caritas et d’autres organisations d’Eglise.

Le contexte socio-économique et politique de ce pays a connu une évolution importante, avec les crises de 2002 puis de 2009 à 2013. Parallèlement, l’ONG a rencontré des difficultés à mesurer l’impact de son action et à impulser des innovations dans le cadre des relations partenariales de longue date.

Cette situation a amené le SCCF à s’interroger sur le sens et les résultats de son action pour adapter ses modalités d’intervention au contexte, innover pour être plus efficace dans les réponses apportées aux situations de pauvreté et agir plus en profondeur sur leurs causes.

Une démarche originale pour une stratégie d’intervention renouvelée

Face à ces défis, l’ONG a initié une démarche inédite. Elle a lancé une étude participative et prospective devant lui permettre de réviser sa stratégie d’intervention à Madagascar.

A travers cette étude, réalisée par deux consultants et appuyée par le F3E, le SCCF a souhaité se donner les moyens de :

  • analyser les enjeux émergents dans le contexte malgache,
  • porter des regards croisés sur ses engagements à Madagascar,
  • mener une réflexion prospective participative avec ses partenaires,
  • et réfléchir à des propositions et scénarios d’engagement.

Ce processus a permis de se doter d’une analyse partagée de la situation et des défis pour l’avenir, tant en matière de besoins pour Madagascar et sa population qu’en termes de relations partenariales et défis organisationnels pour l’ensemble de la société civile.

Les propositions qui en découlent réaffirment une vision où les plus pauvres sont acteurs de leur propre développement. Elles cherchent à innover en favorisant un engagement des partenaires dans la sphère publique afin de faire évoluer les causes structurelles de la pauvreté. Leur caractère innovant tient également à l’adoption de nouvelles méthodes de travail, au sein des organisations et entre partenaires, pour que la société civile soit en mesure de peser, par le dialogue, sur des politiques publiques qui soient réellement au service des plus vulnérables.

Consultez également :
la fiche de présentation "Appui à la planification participative"

  • Statut : Réalisé
  • Date de publication : 2016
  • Types de ressources : Rapports d’études
  • Méthodologies : Planification, Dynamiques collectives et/ou pluriacteurs