Parce que le F3E est le réseau de l’amélioration des actions de solidarité internationale, il propose et actualise différentes démarches pour analyser l’action et l’améliorer, dont l’approche genre.

Qu’est-ce que le genre ?

Le genre est un concept sociologique. Il renvoie à la construction sociale définissant la notion d’homme et de femme, de garçon et de fille, le féminin, le masculin, dans une société déterminée, attribuant à chacun et chacune des rôles, statuts et attentes spécifiques, au sein de la famille, de la communauté, de la société.

En découle la perspective de genre ou l' »approche genre » qui recouvre différentes méthodes. Cette méthodologie intègre a minima une sensibilité au genre et peut aller jusqu’à accompagner et favoriser de façon plus volontaire, dans l’objectif d’établir une société plus juste, une transformation des rapports sociaux de genre. Ceux-ci se caractérisent par des rapports de pouvoir et de domination – des hommes sur les femmes, mais aussi au sein de groupe hommes et au sein du groupe femmes.

Pourquoi intégrer le genre à mon action ?

Les rapports de pouvoir et de domination liés au genre existent dans toutes les sociétés. Ils sont là : les personnes ont été socialisées différemment en fonction de leur genre et occupent les rôles que la société attend de chaque genre.

Intégrer « le genre » ou plutôt « une perspective de genre » dans nos actions permet de ne pas nier cette réalité, de la prendre en compte. Alors, les actions peuvent être sensibles au genre, c’est-à-dire prendre en considération ces réalités, pour ne pas les aggraver, voire les atténuer. Les actions peuvent aussi avoir une visée transformative. Dans ce cas, les actions mises en place cherchent à rééquilibrer ces rapports de pouvoir.

Et si je ne le fais pas, ça fait quoi ?

Si vous choisissez délibérément de ne pas prendre en compte les rapports de pouvoir liés au genre qui existent sur votre terrain d’intervention, vous vous exposez à deux risques :

  • vous entérinez ces rapports de pouvoir, voire vous les renforcez. Votre projet risque d’amplifier les inégalités liées au genre.
  • votre projet a moins de chances d’être durable : il a en effet été prouvé que prendre en considération l’ensemble des personnes à qui s’adressent les actions (les « bénéficiaires »), dans toutes leurs composantes, permet une meilleure durabilité des projets.

Femme noire montrant ses muscles2019 : lancement d’un appui pour le F3E !

L’année 2019 est celle du lancement d’un appui externe dont l’objectif est de renforcer la capacité méthodologique du F3E à accompagner les OSC dans l’adoption de l’approche genre.

En tant qu’opérateur de renforcement méthodologique des OSC et en tant que « réseau apprenant », le F3E doit :

  • adopter de façon systématique des pratiques sensibles au genre (pratiques organisationnelles et pratiques de renforcement méthodologique, en interne, enjeu d’exemplarité) ;
  • intégrer le genre de manière transversale dans les actions qu’il propose à ses membres et usager-e-s, et les aider à intégrer l’approche genre dans leurs propres actions ;
  • mieux diffuser l’approche genre à l’ensemble des acteurs et actrices de la solidarité internationale et de la coopération décentralisée, grâce à sa dimension de réseau et son positionnement sur l’apprentissage entre pairs.

Intégration du genre dans les activités du F3E

Depuis plusieurs années, l’équipe technique du F3E transversalise l’approche genre dans ses activités.

Deux ateliers collectifs de réflexion ont été organisés avec l’équipe technique du F3E autour du genre. Une première formation-sensibilisation a été proposée en février 2017 et un atelier de « perception collective » fin 2018. Tandis que le premier atelier s’est concentré sur une sensibilisation et sur l’intégration du genre dans les études (activités historique du F3E), le dernier atelier a permis de prendre conscience collectivement du chemin parcouru au cours des deux années écoulées.

Depuis plusieurs années, le F3E utilise systématiquement le langage inclusif, dans les publications, dans les textes publiés sur le site Internet, dans les communications écrites (mails, etc.) ou orales des membres de l’équipe, dans les documents de travail du F3E, etc. De même, une attention plus grande est portée aux stéréotypes de genre qui peuvent être véhiculés par les images et de façon générale dans la communication.

En 2018, les trames des termes de références des études accompagnées par le F3E ont été revues avec un regard genre (intégration de l’écriture inclusive et questions sur l’intégration du genre dans les organisations et actions concernées), un mémo pour l’intégration du genre dans les études F3E a été rédigé et diffusé auprès des chargé-e-s d’études, qui les incite à engager un dialogue proactif avec les organisations commanditaires d’études sur la question du genre. Ce mémo invite à rappeler pourquoi le F3E met un coup de projecteur sur le genre, dans toutes les études qu’il accompagne et détaille les questions à se poser sur le sujet. Enfin, il rappelle que la perspective de genre doit être prise en compte dans la rédaction et l’analyse des réponses aux appels d’offres (valoriser les compétences en genre, analyse des méthodes proposées : sont-elles participatives et inclusives en termes de genre pour l’ensemble des parties-prenantes, etc.). Depuis fin 2018, les termes de référence des études accompagnées par le F3E sont tous relus par la référente genre, pour éviter une « évaporation du genre » entre la trame et les termes de référence rédigés. Cette relecture, suivi si possible d’une discussion de travail, vise également à former les chargé-e-s d’études afin qu’ils et elles intègrent cette dimension dès leur propre relecture. Enfin, le genre est un critère prioritaire pour la sélection des études accompagnées pour 2019.

Enfin, certaines formations ont été revues afin d’intégrer un module de sensibilisation au genre (évaluation, capitalisation, approches orientées changement).

Programme Transversalisation du genre

Le programme « Pour une transversalisation du genre dans les organisations de solidarité internationale et leurs projets » a été mené de 2016 à 2018 par Coordination Sud en partenariat avec le F3E.

Ce programme a été financé par l’Agence française de développement.

Programme Atelier du changement social

De 2019 à 2021, le F3E mène le programme l’Atelier du changement social, dont une des Initiatives est dédiée au genre.

Ce programme est financé par l’Agence française de développement.

Retrouvez nos articles sur le genre

ONU-Femmes sort un kit d’outils pour des évaluations Covid-19 sensibles au genre

UN Women (ONU Femmes) a sorti un guide d’outils, en anglais, pour l’intégration d’une perspective de genre dans les évaluations liées à la crise sanitaire Covid-19.

Appel d’offres d’Equipop : Appui à la conception d’une formation sur les VBG en Afrique de l’Ouest

Appel d’offres d’Equipop : Appui à la conception d’une formation sur les Violences Basées sur le Genre en Afrique de l’Ouest.

Enjeux genre en lien avec la réinsertion économique, sociale et citoyenne des jeunes déscolarisé-e-s

Cette note présente les enjeux genre en lien avec la réinsertion économique, sociale et citoyenne des jeunes déscolarisé-e-s des quartiers périphériques des villes d’Afrique de l’Ouest, de Madagascar et d’Haïti.

Appel d’offres du F3E appui genre / Inclusion numérique

Le F3E cherche des consultant-e-s pour accompagner l’intégration d’une perspective de genre dans la Fisong 2017 « Inclusion numérique ».

Appel d’offres du F3E appui genre / Protection sociale en milieu urbain

Le F3E cherche des consultant-e-s anglophones pour accompagner l’intégration d’une perspective de genre dans les 3 projets de la Fisong 2018 « Protection sociale en milieu urbain ».

Covid et genre : quel impact sur les structures françaises de solidarité internationale ?

Médecins du Monde, Coordination Sud, le F3E, Genre en Action, Adéquations et la Plateforme Genre et Développement lancent un groupe de travail sur les impacts en termes de genre de la crise sanitaire du covid 19 sur les structures françaises de solidarité internationale.

Genre et VIH : capitalisation de 10 ans d’accompagnement et de co-construction

La plateforme ELSA, pendant 10 ans, a accompagné et co-construit une démarche d’amélioration des pratiques avec 13 partenaires dans 8 pays (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, RDC).

Fiche pratique : grille d’observation genre

Les événements et réunions ne sont pas l’abri des inégalités et stéréotypes de Genre. Pour les objectiver, le F3E vous propose cette grille facilitant l’analyse des dynamiques de pouvoirs, qu’elles soient liées au Genre, à la race sociale ou à l’âge.

Fabriquer l’égalité : un manifeste pour en finir avec le sexisme dans l’ESS

En 2019, le F3E a participé à l’écriture d’un Manifeste pour en finir avec le sexisme dans l’économie sociale et solidaire : « Fabriquer l’égalité ».
Dernière modification : 29/01/2020