Planète genre, un jeu de sensibilisation pour aborder les relations entre genre et climat

Mieux comprendre le lien entre genre et bouleversement des écosystèmes, c’est l’objectif de Planète Genre. De Madagascar à la Nouvelle-Orléans, du Sénégal à l’Asie Centrale, rassemblez les 7 familles qui font face aux changements climatiques… et aux inégalités de genre.

Le jeu a pour vocation de susciter des réactions autour de différentes familles, qui doivent faire face aux changements climatiques dans plusieurs régions du monde. Il cherche à illustrer ses impacts concrets sur différents parcours de vie, en lien à la fois avec le genre des personnes concernées mais aussi avec d’autres critères, comme l’origine ethnique, la situation de richesse ou pauvreté, le statut migratoire, etc.

Chaque carte représente un personnage caractéristique (et donc nécessairement caricatural) dans une région. Planète genre s’inspire de situations réelles mais ne se veut pas exhaustif.

Le jeu est accompagné d’un livret qui détaille des situations singulières vécues dans différents contextes et explicite leurs interdépendance. Il aborde également dans quelle mesure des pistes de solutions d’adaptation et d’atténuation existent et doivent être appuyées. Les lunettes de genre permettent de comprendre non seulement les vulnérabilités différenciées et les barrières à lever pour femmes et hommes, mais aussi la façon dont elles et ils peuvent participer aux pistes de solutions.

Pour animer une session de sensibilisation, nous vous suggérons :

  • De limiter le jeu à 4 joueur-euse-s par partie afin que le jeu ne dure pas trop longtemps. Ou alors, vous pouvez ajouter des complications pour redemander une carte à un-e adversaire. Par exemple : si on vient de me demander une carte que j’avais en ma possession, je ne peux la redemander que si j’en cite une caractéristique.
  • Lorsqu’une famille est complétée, on la pose sur la table et on prend un temps de discussion : lire la présentation de la famille dans le livret, récapituler les enjeux auxquels la famille est confrontée, les impacts sur chaque membre, les solutions proposées et en quoi la dimension genre est importante.
  • A la fin d’une partie, on organise une discussion collective et on se demande : avons-nous appris quelque chose ? Qu’est-ce qui nous a surpris-es ? Qu’est-ce que cela nous inspire ?