« Évaluer pour Évoluer », tel était le thème du colloque au cours duquel le F3E a signé son acte de naissance en avril 1994. Un titre qui résume, presque à lui seul, la démarche du F3E sur son cœur de métier : l’évaluation et l’analyse des pratiques de solidarité internationale et de coopération décentralisée.

Depuis sa création, le F3E n’a cessé de considérer l’évaluation comme un outil au service de la qualité de l’action et de l’amélioration des pratiques des acteurs et actrices du secteur. Pour être au plus près des évolutions et des besoins de ses membres, le F3E a également diversifié les types d’études qu’il leur propose. Ces études leur permettent d’analyser leurs pratiques. Pour le F3E, les études ne constituent pas une fin en soi mais sont une occasion d’apprendre et de progresser, tout en tenant compte des enjeux de redevabilité.

En 2016, le F3E a actualisé son approche de l’évaluation avec ses membres, à travers l’étude transversale « Evaluer les évaluations : Analyse de pratiques pour une évaluation transformative »

Ce travail a apporté des éléments de réponse à la question « Comment renforcer les apprentissages et les changements à travers l’évaluation ? », déclinés depuis dans les accompagnements d’études du F3E.

Le F3E promeut également les Approches Orientées Changement et la prise en compte de la perspective de genre dans ses activités, et notamment dans les études qu’il accompagne.

Parce que pour le F3E, « Évaluation » rimera toujours avec « Évolution ». Et avec « Action »!

Pour plus d’informations sur ces sujets, contactez Lilian Pioch, coordinateur des études du F3E (l.pioch@f3e.asso.fr)

Dernière modification : 15/10/2018